Vers une écotaxe sur le périphérique parisien

La nouvelle maire de Paris, Madame Anne Hidalgo, prépare actuellement des mesures anti-pollution pour la capitale. Selon le journal du dimanche, la mairie de Paris envisagerait de mettre en place un dispositif d’écotaxe sur le périphérique parisien. Explication dans cet article.

Selon le journal du dimanche, le dispositif envisagé par la mairie de Paris serait un prélèvement obligatoire pour les poids lourds de plus de 3,5 tonnes, circulant sur le périphérique.

Il s’agit ainsi d’un nouveau dispositif écotaxe, exclusivement applicable au périphérique parisien.

Selon ce dispositif, tous les véhicules de plus de 3,5 tonnes seraient concernés par ce nouveau prélèvement obligatoire.

Ce prélèvement serait perçu grâce aux portiques déjà installés sur l’ensemble de l’axe circulaire du périphérique. Il y a actuellement 4 portiques sur les 35 km de périphétique.

Les routiers sont hostiles à cette mesure. Pour eux, il s’agit de l’instauration d’un véritable pégae urbain.

Ces critiques ont laissé de marbre l’adjoint au maire chargé des transports qui estime que les poids-lourds relevant du trafic routier international n’ont rien à faire sur le périphérique.

Outre cette mesure d’écotaxe qui devrait encore faire parler d’elle dans les prochains mois, il apparaît que la mairie de Paris envisagerait de créer une voie réservée aux taxis et aux bus sur deux grands axes.

La mairie envisagerait également d’allouer des subventions aux taxis électriques et/ou hybrides, ainsi que de développer le réseau de distribution de gaz naturel dans les stations-service.

Ces mesures devraient être présentées officiellement dans les prochains jours.

Périphérique