Vers une diminution du prix de l’essence

Comme chaque automobiliste le sait, le prix de l’essence est actuellement très élevé partout en France. Lors de la campagne présidentielle, le président Hollande avait promis de geler le prix de l’essence, pour ne pas réduire davantage encore le pouvoir d’achat des français. Cet article apporte davantage de précisions à ce sujet.

Chacun se demande de combien devrait diminuer le prix de l’essence, suite à la promesse faite le 25 août 2012 par le ministre de l’économie, Monsieur Pierre Moscovici.

Selon ce dernier, la diminution du prix de l’essence devrait intervenir dans le courant de la semaine du 27 août.

Deux réunions sont programmées les 27 et 28 août, avec une dizaine d’associations de consommateurs, afin de discuter de ce sujet brûlant. Il y aura ensuite des discussions avec les industriels du secteur pétrolier, ainsi que les grands acteurs de la grande distribution.

D’ores et déjà, Michel Leclerc a annoncé que l’essence serait vendu par le groupe Leclerc à prix coûtant tout au long du mois de Septembre 2012. Ce petit coup de pouce devrait être cantonné entre 2 et 4 centimes le litre.

En principe, une grosse partie de l’effort devrait venir de l’état français, qui consentira, selon les termes du premier ministre, Monsieur Jean Marc Ayrault, a une diminution à la fois modeste et provisoire du prix de l’essence.

Les marges de manœuvre du gouvernement sont très étroites sur ce sujet épineux. En effet, une diminution d’un centime du prix de l’essence, entraînerait une perte de l’ordre de 1,4M d’euros pour les caisses de l’état français (en terme de rentrées fiscales). La période actuelle de crise oblige à faire des choix judicieux.

Le reste de l’effort devrait provenir des exploitants de stations service. Toutefois, là encore, les marges de manœuvre sont très faibles. En effet, sur 9 centimes d’euros de frais, la marge des distributeurs serait d’un centime par litre. Au delà, la vente serait à perte… Pour être simple et clair, afin d’éviter que les distributeurs ne vendent à perte, il faudrait baisser le prix de l’essence d’au maximum 1 centime.

En définitive, il est probable que dans les prochains jours, le prix de l’essence diminue au maximum de 3 à 4 centimes par litre. Or, pour que les automobilistes voient et ressentent vraiment la différence, il faudrait une baisse de l’ordre de 10 centimes, selon certains experts.

Quoiqu’il en soit, la remontée de l’euro face au dollars devrait entraîner une baisse des prix dans les prochaines semaines. En effet, lorsque l’euro augmente en valeur par rapport au dollars, le brut est importé en France moins cher. Il s’en suit que les prix à la pompe descendront naturellement.

Il est donc bien possible que l’annonce du gouvernement Ayrault, de diminuer le prix de l’essence, n’ait eu qu’un but démagogique, comme l’estiment certains députés UMP…

Nous verrons dans les prochaines semaines quelle sera l’ampleur de la baisse des prix de l’essence.

Prix de l'essence