Une nouvelle mesure anti-pollution à Paris dès le 16 janvier 2017

A compter du 16 janvier 2017, il sera obligatoire de coller sur le pare-brise de sa voiture, ou la fourche de sa moto, une vignette signalant le niveau de pollution de ce véhicule. Ces vignettes conditionneront les futures mesures de circulation restreinte dans la capitale. Cet article apporte des précisions à ce sujet.

A compter du mois de janvier 2017, tous les véhicules en circulation dans la capitale devront obligatoirement afficher une vignette dite “Crit-Air”.

Six vignettes de couleur différente seront mises en place, lesquelles auront pour finalité d’identifier clairement le niveau de pollution du véhicule en circulation.

Elles concerneront non seulement les véhicules les moins polluants, comme les voitures électriques, mais également les véhicules diesel les plus polluants.

A noter que ce dispositif ne concernera pas les véhicules immatriculés avant le 1er janvier 1997, lesquels sont interdits de circulation dans la capitale en semaine, entre 8h et 20h. Idem pour les deux-roues immatriculés avant le 1er juin 2000.

Tous les automobilistes sont concernés par cette mesure, peu importe qu’ils habitent ou non à Paris.

Il existe toutefois quelques dérogations, concernant les véhicules d’urgence, ainsi que les véhicules ayant pour objet d’approvisionner les marchés dans la capitale.

Selon l’agence de l’environnement (ADEME), la circulation routière serait responsable en région Ile de France des deux tiers des émissions polluantes.

Le coût de la vignette sera de 4,18 euros, et pourra être commandée sur le site certificat-air.gouv.fr.

En cas d’infraction à cette obligation, il n’y aura aucune amende en particulier, sauf dans le cas où le véhicule serait dans une situation d’interdiction de circulation (68 euros d’amende dans ce cas de figure).

Cela étant, dans l’hypothèse d’un pic de pollution, la mairie pourrait mettre en place un système de circulation alternée, autorisant seulement certaines catégories de véhicules à circuler.

Pour les automobilistes souhaitant abandonner leur véhicule polluant, la mairie de Paris propose des aides sous la forme d’une subvention de 400 euros pour acquérir un forfait navigo ou un abonnement Velib.

vignette antipollution